• Accueil forums
  •  » Economie
  •  » Après les pigeons pour les start-ups, les poussins montent au créneau pour les auto-entrepreneurs

#1  Le 31 Mai 2013 à 07h58

jacquenot monique
Invité

Après les pigeons pour les start-ups, les poussins montent au créneau pour les auto-entrepreneurs

ce serait dommage de changer le statut des auto entrepreneurs car grace a cela beaucoup de foyers vivent  decemment sinon la plupart seraient au chomage on ne voit pas ou est l interet du gouvernement ce dernier devrait y reflechir il y a trop de souffrances dans notre france actuellement

M  JACQUENOT



signaler un abus

#2  Le 31 Mai 2013 à 10h34

CASI
Invité

Re: Après les pigeons pour les start-ups, les poussins montent au créneau pour les auto-entrepreneurs

Ou comment augmenter le déficit de l'Etat !!!!!

Si au moins ils savaient ce que veulent dire les mots "Travail - Argent - Besoin", ils réfléchiraient plus sérieusement  avant de modifier ce statut !
Quoiqu'il en soit, il y aura toujours une parade à cette modification.



signaler un abus

#3  Le 31 Mai 2013 à 14h03

Vabre
Invité

Re: Après les pigeons pour les start-ups, les poussins montent au créneau pour les auto-entrepreneurs

L'auto-entreprise est un bon compromis pour les personnes à la recherche d'un emploi et d'un revenu fixe sans pour cela perdre 2 à 3 h en trajets par jour, pour les mamans "demandeurs d'emplois" pouvant planifier temps vie familiale (enfants, maisons, ...) et temps travail (seule une petite minorité d'hommes s'investissent en dehors de leur travail !). Dans les zones rurales où les "clients" ne courrent pas les routes, une auto-entreprise évite le risque d'un déficit budgétaire face à trop de charges obligatoires mêmes s'il n'y a pas d'entrées ; elle permet de tester nos capacités et analyser l'évolution de notre activité, quitte par la suite à la transformer en société. Je comprends les problématiques de l'artisanat pur : le gouvernement ne devrait pas mettre toutes les activités dans le même panier. Peut-être pour certains services artisanaux (entreprises du bâtiment notamment) limiter à une certaine durée puis obligation de passer en micro entreprise (mais à partir d'un certain revenu annuel avec contrôle obligatoire des prestations réalisées), ou bien mettre en place un forfait charges pour des activités bien définies. Créer un autre terme d'activité en auto-entreprise : en plus du libéral, artisan, commercial pourquoi pas "service" sous lequel s'intègrerai les autres activités. Aujourd'hui le terme "Artisan" est un  peu "poubelle" : il regroupe toutes les activités (en plus de l'artisanat pur) n'entrant pas dans le cadre libéral et commercial. Chers "gouvernants", n'avez-vous jamais été jeune ? ni à la recherche d'un emploi ? (je ne m'adresse pas aux nantis) : créez un "conseil" composé pour partie par des gens du "peuple" représentant un panel de différentes activités, eux connaissent les problématiques du marché du travail et ont des propositions de solutions à apporter. Je suis auto-entrepreneur depuis 8 mois et ces discussions assombrissent mon avenir : je suis toujours inscrite quand même à Pôle emploi car mon activité n'est pas un plein temps... (on ne sait jamais) mais dans quelques mois quel sera mon revenu ? Une maman de plus à courir après le budget ou bien obligée d'aller travailler à 2 h de chez elle (vive la campagne !) : mais comment faire avec des enfants à gérer quand on est loin ? Burn out, dépressions, crises histériques, suicides,... ne doivent pas faire partie intégrante d'une vie accomplie !



signaler un abus
  • Accueil forums
  •  » Economie
  •  » Après les pigeons pour les start-ups, les poussins montent au créneau pour les auto-entrepreneurs

Le Forum Distributique

Actualité de la distribution et du matériel informatique - Forum Distributique

Vous n'êtes pas identifié.

Pied de page des forums