#1  Le 20 Aout 2013 à 22h52

Philippe Vignon
Invité

Export : apprenons à chasser en meute

Bonjour,

Je salue votre article, cependant, permettez-moi de m'indigner sur ce triste vocabulaire : "chasser en meute"...
Qui sommes-nous ?
Des loups, morts de faim, des chiens,...?
Je m'indigne en qualité de professionnel qui revendique des idées de synergies, avec une méthode de mutualisation commerciale pour l'export.
Nous ne chassons pas, nous travaillons sur des stratégies.
Les marchés ne sont pas des gibiers, mais des enjeux stratégiques pour nos entreprises.

Nous nous comprenons sur le fond, pourrions-nous svp, avoir un peu plus de forme dans nos positions ?

Cordialement,
Philippe Vignon.



signaler un abus

#2  Le 21 Aout 2013 à 15h00

ROBERT CHRISTIAN
Invité

Re: Export : apprenons à chasser en meute

« Reste à créer cette communauté, cette « meute de chasseurs ». Je veux en faire partie. Et vous ? »

Absolument, Oui. On s’inscrit où ? 

Ce matin dans « Good Morning Business » sur BFM Radio, Stéphane SOUMIER interrogeant son invité du jour a cité une définition de l’entrepreneur : « l’entrepreneur est celui qui mesure et accepte les risques tout en assumant l’incertitude ». L’incertitude c’est entre autres, le facteur chance et le facteur confiance.

Il faut gérer la confiance que l'on accorde à l'autre comme un crédit, c'est à dire ne pas aller au delà du seuil (variable selon les gens) où il ne serait plus solvable.

Or, en France, compte tenu du Principe de Précaution inscrit dans l’ADN du « Faiseur d’Economie » il est assez difficile de se fédérer en Gagnant/Gagnant. Il y a une forme de suspicion intrinsèque. Mais seul on ne peut rien. C’est évident pour chacun n’est-ce pas ?

Ça l’est tellement qu’ être obligé de revenir, de débattre, sur l'évidence de mailler, de se réunir, de s’allier, de se regrouper, « de chasser en meute » est très mauvais signe puisque cela met en évidence justement le faible degré de cette évidence. 

Le fait est que, quelque soit ses qualités intrinsèques, son savoir faire à haute valeur ajoutée, les innovations proposées, son professionnalisme, sa rapidité d’action, la petite et moyenne entreprise souffre d’une difficulté existentielle : sa crédibilité. Trop petite pour intéresser les grandes, ou les institutions publiques ou semi publiques et trop grande pour s’habiller avec un vêtement étroit pour elle.

Enfin; si les pouvoirs publics pleins de concrétude, nous cartographient les terrains de chasse pour qu’ensemble on gagne des parts de marché à l’export, chaque entrepreneur réunissant les qualités du bon chasseur peut y prétendre.

Pour chasser en meute, il faut que chacun ait sa place et son rôle tout comme dans les différentes formes de partenariats : entre un partenariat d’Alliance où l’on vend Avec son partenaire », et un partenariat Channel où l’on vend au travers de son partenaire, la différence est de taille, les résultats aussi.

Constituer la meute avant de chasser en « terres étrangères » et ne pas se tromper c’est ici que le facteur confiance rejoint le facteur chance.

Je, Nous, sommes partants…  On démarre quand ?

Cordialement,
Christian ROBERT -  CLBISOFT



signaler un abus

#3  Le 21 Aout 2013 à 15h02

ROBERT CHRISTIAN
Invité

Re: Export : apprenons à chasser en meute

(suite ...)
Le fait est que, quelque soit ses qualités intrinsèques, son savoir faire à haute valeur ajoutée, les innovations proposées, son professionnalisme, sa rapidité d’action, la petite et moyenne entreprise souffre d’une difficulté existentielle : sa crédibilité. Trop petite pour intéresser les grandes, ou les institutions publiques ou semi publiques et trop grande pour s’habiller avec un vêtement étroit pour elle.

Enfin; si les pouvoirs publics pleins de concrétude, nous cartographient les terrains de chasse pour qu’ensemble on gagne des parts de marché à l’export, chaque entrepreneur réunissant les qualités du bon chasseur peut y prétendre.

Pour chasser en meute, il faut que chacun ait sa place et son rôle tout comme dans les différentes formes de partenariats : entre un partenariat d’Alliance où l’on vend Avec son partenaire », et un partenariat Channel où l’on vend au travers de son partenaire, la différence est de taille, les résultats aussi.

Constituer la meute avant de chasser en « terres étrangères » et ne pas se tromper c’est ici que le facteur confiance rejoint le facteur chance.

Je, Nous, sommes partants…  On démarre quand ?

Christian ROBERT -  CLBISOFT



signaler un abus

#4  Le 26 Aout 2013 à 17h39

Thizon
Invité

Re: Export : apprenons à chasser en meute

Bravo pour cette pertinence factuelle.



signaler un abus

Le Forum Distributique

Actualité de la distribution et du matériel informatique - Forum Distributique

Vous n'êtes pas identifié.

Pied de page des forums